Pourquoi certains outils de marche ne fonctionnent pas bien lorsque vous promenez pitou en laisse?

Vous êtes l’heureux guide d’un nouveau chiot et vous êtes excité à l’idée de faire des promenades quotidiennes avec lui. Mais ces randonnées s’avèrent difficiles car votre chien tire de plus en plus sur sa laisse. Vous avez beau tirer et ce de plus en plus fort, pitou de son côté, s’acharne à vouloir vous faire faire du ski sur la chaussée! Saviez-vous que cela n’est pas une faute intentionnelle de votre chien? Et que sa constitution neurologique l’amène à tirer sur sa laisse en marchant avec certains outils de marche placés sur sa gorge?

En effet, si votre chien tire en portant un collier plat, un collier étrangleur ou même un harnais dont l’attache se situe au dos, il est grandement stimuler à tirer de plus en plus. C’est le réflexe d’opposition qui le fait se comporter ainsi. Le réflexe d'opposition a été découvert par Ivan P. Pavlov en 1927. Celui-là même qui a découvert le conditionnement classique. À l’époque, on l’appelait le "réflexe de liberté" ou le "freedom reflex." Selon lui, un chien ne peut tout simplement pas rester immobile quand il est contraint.

Observez bien votre chien en laisse : dès que vous appliquez une pression arrière sur la laisse, le chien réagit en sens inverse. C’est un réflexe chez lui et instinctif. Ceci provident de l’instinct de survie chez le chien. La tension amènera le chien vers un mode de combat, de fuite ou d’immobilité dans le but de sauver sa vie. Si vous désirez amenez de force un chien dans une direction, il sera porté à figer, tirer encore plus ou se débattre.

Et avec le temps, passant de chiot à adulte, le chien devient excellent dans cette résistance. En plus, certains guides récompensent le chien qui tire en le laissant tirer et aller vers ce qu’il veut atteindre (le derrière d’un autre chien, une personne qui lui parle etc…). Ultimement, ces chiens apprennent que la liberté vient en tirant et ne connaissent jamais l’agréable sensation de marcher sans tension au cou.

Alors que faire pour faire cesser ce manège? Abandonnez tous les colliers plats, colliers étrangleurs, colliers à pics (qui en plus le font souffrir) et le harnais dont l’attache est au dos, pour un harnais attaché au devant de son poitrail. Pourquoi un harnais attaché au devant? Car il vous permet d’utiliser le centre de gravité du chien (son poitrail) pour le faire pivoter rapidement quand il tire. Contrecarrant ainsi le réflexe d’opposition en le transformant en force pour le faire pivoter vers vous, au lieu de stimuler le chien à aller de l’avant.

Ce n’est pas magique, c’est mécanique! Lorsque votre chien aura pivoté quelques fois, il cessera de tirer, et le réflexe d’opposition disparaîtra.

 

Le harnais FIDÈLE vous permet donc d’utiliser la mécanique pour avoir une belle marche au pied, confortable pour vous et votre chien.